Ecrit de décirconstances

Avec mes petites mandibules attractives, je sortais la tête du terrier, peureux, énamouré déjà de quoi qu’il pourrait m’arriver, de préférence une jeune fille qui me trouverait sympa.

Eh puis sinon, n’importe quoi, qui ne me donnerait pas envie d’y retourner, me carapater, tout seul au fond de ma suffisance philosophique.

J’en appelais aux arcs-en-ciel. Et non, juste un rayon, plus d’ambition je n’avais, juste l’aumône, et même un semblant, pas trop vachard, m’aurait suffit.

Prier vous dîtes ? Oui j’avais fait. Et je ne dis pas que c’est pour rien.

Simplement, un peu de physique, vous comprenez, même si j’ai bien craché dessus.

Oh je ne m’en repends pas. Je ne demande pas à ce qu’on redistribue les cartes.

Non, simplement, s’il y avait pour moi moyen, dans votre espace, de souffrir un peu moins de l’attente, vrai j’irais très loin dans la prière, jusqu’à la repentance.

Ce n’est déjà pas si mal.

De là à dire que ça mérite satisfécit, bien sûr, non, je suis sans prétention, l’aumône mes amis, l’aumône.

Enfin, ce qu’il vous reste.

Même un peu.

Même rien.

Ce qui ne vous a pas servi jusque là.

Ce qui vous a ratés.

Je veux bien recycler, allez, ne chipotez pas, j’en fais mon affaire.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s