Je t’écris mais tu ne sais pas que c’est toi

Pas plus banal comme topos

Si ça se trouve j’ai même fait un cours dessus

Ou alors je n’ai même fait que ce cours-là : on écrit toujours pour la même personne et elle ne sait jamais que c’est elle

C’est d’ailleurs pour ça qu’on écrit sans doute

L’écriture comme une fracture, bien banal aussi celui-là, on peut vraiment pas dire que j’aie inventé grand-chose

Ça risque même d’agraver la confusion

Tu te reconnaîtras d’autant moins que j’écris

Pourtant je te jure que c’est toi

Je ferais mieux de me taire, mais tu parles

Voilà que j’ai 17 ans encore, je suis en Première

Je fais semblant de tripoter une cassette audio (on en écoute à l’époque) en traversant la cour du lycée

En fait, je fais même semblant de traverser la cour du lycée

Je fais semblant pour l’éviter, vu qu’elle m’attend. Là c’est très différent.

Oui, ça me rappelle ça

Pas grand chose entre les deux

Je dirais pas rien, on ou tu ne me croirais pas (j’accorde comme je veux, c’est ma seule liberté sur l’heure)

Je traverse la cour, je fais semblant, j’évite

Après j’en pleure, j’en fait des tonnes, pendant des années

Et puis surtout ensuite je me trompe

Je répète l’erreur

Je cherche un truc qui rappelle celui qui n’a pas eu lieu

Et me revoilà dans les mêmes beaux draps

12 juillet 19

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :