XII

LA MACHINE EST CASSÉE

La machine à pondre la machine à rimer la machine à penser des trucs qu’on n’a pas dits tu me forçais à être un homme bien nouveau

Je vais me relever je te dis à bientôt si tu trouves un rouage une boucle d’oreille au sol abandonnée tu peux me l’envoyer par retour du courrier on remontera le temps ensemble comme toujours et je finirai à tes pieds

Car tu m’attends sous la cascade tu es ma nature et ma joie et je suis sûr ou le suis presque de trouver près de ton sein trois grains d’éternelle beauté qu’on peindra si le fortune ne nous a pas accouplés tu peux m’attendre sur le bord un peu s’il te plaît m’écouter

Copenhague, le 12 Septembre 2019.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :