S’il avait été honnête.

Eh bien s’il avait été honnête, Kiyoaki Matsugae (mon double dans la fiction) eût dit :

« Seules les amours impossibles existent. »

(C’est un peu la même chose que seul ce qui n’est pas un livre est publié, sauf que là c’est l’apologie du sublime contre celui de la médiocrité.)

Et c’eût été plus clair. Mais moins intéressant.

Et s’il avait été honnête, Matsugae ne serait pas Kiyoki. Et par conséquent, il n’eût rien dit. Pour le détail, me contacter en « mp » !

%d blogueurs aiment cette page :