Capuche / rap #2

Capuche / rap #2

Yeah la capuche ça veut dire
que le monde est agressif
ça veut dire que j’ai peur
que je veux coller à mes tifs
c’est ma capsule mon bunker
il a bien eu douze ans Lucifer
passe le temps sonnent les heures
le compte-à-rebours est régressif
après la peine vient la peine
je suis étanche à perdre haleine

moi au moins je me la pète pas en style
j’adopte celui de mes potos et de leurs frangins avant moi
ma coquetterie c’est de me raser les cils
façon barroude esquisse du coude
de me laver les dents au doigt
le regard passé au marqueur de préférence indélébile

si on est bien des singularités
ce n’est pas toi sur ton trottoir
avec tes gosses qu’ont déjà de tout hérité
naissance assure position confortable
nous on est huit autour de table
ce n’est pas toi dans ta luxure
qui pourras lire sur ma figure
tous les démons qui me torturent

j’ai nommé la honte
j’ai nommé la terreur
j’ai nommé le dépit et l’enfer
et surtout la question pourquoi
est-ce qu’on m’a mis les pieds sur la terre
pourquoi est-ce qu’on m’a fait sensible
si tout ce que je sens est de l’ordre de l’indicible
si tout ce que je sens a une odeur fétide
tellement c’est dur tellement c’est toujours
une sorte d’infini carrefour
à rebours

bouge pas je te pousse
bouge pas que je te couse un postillon sur ta blouse
on cultive plus les champs de coton on peut même pas se taper un blues
comme une herbe déjà morte je pousse
bouge pas là je vais m’intégrer
tracer ma route entre les pavés
où est-ce qu’on signe pour finir démembré
bouge pas j’ai plus le feu tu vois
bouge pas je mords pas je suis mort comme du bois
vous n’avez qu’à nous pousser un peu plus
on ira avec les détritus
repeupler le marché aux puces

moi je travaillerai pas pour Easyjet ou pour Papa Pizza
je sortirai pas de ma zone qu’est pas vraiment celle du confort
pour être une grue sur un chantier et travailler jusqu’à la mort
l’éducation t’apprend surtout à être un slave chez Amazone
dans notre cas c’est marqué dessus
on fait pas trop dans le détail pour nous
on est marqué comme du bétail à genou
les points sont rarement de suspension
on va refermer les verrous
à tes doigts fais donc attention

c’est un peu comme dans Memento
de l’avenir c’est le degré zéro
tu vois la fin dans un rétro
tu n’auras pas le temps de souffrir
c’est un peu mort à l’arrivée
ou chronique d’une chute annoncée
toi tu iras en STGMPZ
option balai option Javel
si tu veux remplir ta gamelle
la secrétaire trouve ça normal
les assistantes de direction ont toutes le moral en béton

si je fais ça pour être aimé
ce n’est pas par n’importe qui
puisqu’il paraît que je suis dingue
moi j’ai choisi de l’être à fond
car comment mieux donner raison
à Lagardère aux saints patrons
qu’en se plantant sous une visière en dur
qu’en allant s’écraser au fond
au pied du zingue à la lisière du mur
et si loin des plafonds
et si loin des plafonds

Copenhague, 13 juillet 2020.

%d blogueurs aiment cette page :