VI

SOS

Volatilisée
J’attendais je n’attends plus
Elle est volatilisée
Mes yeux sont décillés vérité incroyable j’ai cru
Chaque pensée qui me dévoile cette audace est un caillot
Je ressens de la paix brassée dans l’abandon
C’est toujours au fond un peu soulagé qu’on quitte le terrain on ne fait que passer
Je me tire au dedans des fusées de détresse
Appelle-moi écris
SOS SOS

Copenhague, le 10 Septembre 2019.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :