X

PLEINS PHARES

Certitude noire opaque massive elle tombe à l’estomac ressert la poitrine en passant un tour de plus il n’y aura plus rien et les pentes ouvertes donneront sur un mur pas même sur le vide un panneau interdit en barrera l’entrée do not cross il n’y a au bas mot plus rien à voir les yeux s’ouvriraient grands sur du vide du noir du rien hermétiques devant le néant qui réussit à nier catégorie spéciale ce qui n’a pas eu lieu et pouvait exister abolition totale en toutes directions table rase et cautérisation simultanées toutes les issues sont bouchées le sang s’arrête dans les veines stop on te laisse juste en suspens gouttes de sang à hésiter devant l’artère juste l’espace que tu sentes la butée recommence l’effet reste inépuisable une expérience rechargeable effet hypnotique assuré vrai petit chaos portatif shoot de néant à portée de main visa en poche pour les enfers de l’abandon tiens si je remettais les doigts dans la prise à la faveur de la fiction que m’offre le désespoir d’un monde où on peut toucher l’électricité sans jamais s’électrocuter même les pieds dans une flaque à ceci près que dans mon cas on ne sent pas c’est noir c’est lent et c’est massif c’est un piano au ralenti qui tombe du millième étage quand la poitrine est déjà aplatie par l’ombre de l’écrasement on suffoque et on s’y habitue à la fin on respire un peu comme un poisson à sucer du solide pour en tirer de l’air mais on ne met pas tout dans ce qu’on veut écrire

Copenhague, le 11 Septembre 2019.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :