Yakuza

Yakuza

C’est très marrant rater un train
Ça fait si mal mais ce n’est rien
On y repense à travers soi
Un moment où on était bien
On riait sur un rêve et on se réjouissait
Mais le rêve est un tatouage
Qui remonte à travers l’épiderme
Le train part il va loin
On ne sera plus jamais à bord
On a raté quelqu’un ce n’est pas même un remords
C’est juste un énième bain
Dans l’oubli qui nous mord
Si au moins du roseau
On avait la morsure en biseau
Mais ce n’est que poudre et le chemin
Demande à être arpenté
Avec ses boyaux qui pendent
Avec son sang qui se verse
Tant la rivière est vaine
Avec ce trou qui nous hante
Et qu’on saura camoufler
Sous d’autres dessins
On demeure un prisonnier
Qui s’étend dans le ciel
Il faudrait être un oiseau
Sous le biseau du roseau
Et qu’on saura camoufler
Sous d’autres dessins
On demeure un prisonnier
Qui s’étend dans le ciel

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s