Perso de roman

Laure Grenadier engendre la mélancolie à pelotes bien serrées et Cendre Buchette étiole des pensées que les fleurs décorent 
Est-ce un chapeau aux champs de Maldoror
Les fils sont tous bons à la loterie des océans calmes
Pas de tabou dit l’heure en panne de départs 
Laure est ancienne elle a saisi un pétale et les rames du vent la saignent en passant
Dis-moi si tu veux passant d’automne 
Voir ce sein comme un coussin éclore
Ou si tu veux que je t’ignore paie l’obole 
La nuit s’étend entre mes reins
Demande à Laure elle est ancienne
C’est elle qui trace les chemins
Passager sans attache l’auberge n’est plus
J’ai colorié des paons et je te tatouerai des épines d’oubli sur l’échine 
Avec mes dents
Laisse-moi te hanter la vie est longue comme un destin
Laure n’est plus sage elle a fermé le dernier couvercle
Regarde-moi je suis Cendre je suis la découverte oubliée par le feu sur les bords de l’Euphrate
Ta mémoire est un bateau mon grenadier chéri
Tu peuples mais tu n’es plus
Naufrage je te dis naufrage

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s