Salut Copenhague

Salut Copenhague

Ne me recherchez pas j’ai les poches bien vides
Je pars pour partir je garde en moi des traces
Qui passeront la douane
N’attendez nulle part mais je ne vous fuis pas
Je ne veux recueillir personne à l’arrivée
Le passé est passé tout bord comprenez-moi
Je ne vis pas plus en arrière que je crois ne me dire
Que le futur dépend d’un seul déplacement
Je vous aime tous et je ne reverrai personne
Pas qui m’attende sur le quai
Ni en amont aval
Il n’y a aucune famille au bout du pont qui pend
On a fait le tour de ces trucs-là l’amour est un dé qui n’est pas
Je ne chante pour moi je veux être vous tous
Nous le feu nous sommes la poudre qui fond
Comme un firmament qui n’a rien emprunté à l’apocalypse
Nous sommes là mouvants nous sommes lents
Nous contemplons une destinée qui n’arrive jamais
Et c’est cela que nous appelons le temps
Je vous aime laissons-nous ne jamais nous revoir
La beauté est un soir ignorant le matin

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s