Pensée en cours

Pensée en cours

Mais il y a, entre ces blocs noirs, qui semblent toujours se rapprocher sans jamais parvenir à nous écraser complètement,

Du souffle qui passe, une lumière qui s’immisce et par où s’affranchit la joie,

Il faut donc savoir boire, savoir filtrer, saisir le mouvement des filets d’espace par où nous pouvons respirer malgré l’étau qui n’est qu’une impression de resserrement

Il faut croire, abandonner le doute qui retient, s’allonger dans tous les interstices qui donnent un sentiment de relâchement, suffisant pour qu’on s’élance

Dans cet autre monde d’où nous semblons venir et que nous rejoignons par intermittences

illustration : Albert Bierstadt, A Storm in the Rocky Mountains, Mt. Rosalie, 1866