Oursin

Bourdonne
rien ne rentre
Vitre contre vitre haché
Au lampadaire
les idées folles
rien ne rentre encore

Parole
Contre parole
rien n’est plus dit qui serre
le cœur
tout passe en mollesse
et rien ne rentre
Obstiné mollusque en ces baves
Entravé
Clos et clos si sûr de lui qu’il dort
rien ne rentre encore

En cet ultime effort
ne plus bouger
bourdonne jusqu’à la prochaine
Et la prochaine encore
la vague avale les efforts de l’oursin
las de rouler son triste sort

Coutumière écume où ne se livre rien de mieux
que dans les fonds
la vase peuple
la vase lie
les éléments
Les tourments s’en tiennent
à la brume
au sexe des trésors rêvés le soir
Patienter
dans la lumière
qui ment
qui mange
qui dentelle
Des pensées de ciment

Monter au ciel
Creuser la vase
et la torpeur est une ivresse qui se connaît
en tourbillons
le bas le haut
A bout de bras
et tout en long

Copenhague, Dimanche 3 juin 2018

2 Comment on “Oursin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :