D’instinct premier

Je voudrais faire passer
Une fleur dans cette phrase
Sans prononcer les œufs
Pour que les oignons germent
Je voudrais didactique
Y planter des racines
Et faire que les mots
Poussent d’un seul élan
Je laisse les pensées qui sont des fleurs aussi
Y peindre les couleurs que tout le monde a vues
Que le monde illettré ne voit plus dans ses mains
Que du sale à laver
Quand j’y vois des sillons
Dans la paume étoilée
Que chantaient les vieux fous
Ceux pour qui tout le ciel
Était une mer vierge
Ou un champ à semer
Pardonnez je radote
Mais rien ne nous arrêtera
Pardonnez si je meurs avant que pardonner
Pardonnez si parfois
Je voudrais tout tuer
Sur le fumier des sourds
Et la tombe des traîtres
Au langage au sang qui palpite à l’effroi des cathédrales
Qu’on ne fait plus que visiter
Comme tout le reste
Pardonnez pardonnez
J’ai l’effroi bien solide
Au fond de mon terrier
Et j’ai la plume habile
À vous démystifier
Qu’on me coupe la langue
J’en ferai de l’engrais
Et de mes os immondes
Je signerai l’après
Car la peinture est végétale
Et le soupçon est animal
L’état d’alerte est la forêt

Avignon, 19/20 Juillet 18, la nuit…
Sébastien Pellé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :